La notion du tourisme participatif


La notion du tourisme participatif

Lors d’un  tourisme participatif, la population réceptrice s’engage à satisfaire autant que possible les visiteurs et à moindre coût, tandis que ces visiteurs font en sorte de s’intégrer à fond  dans la vie de la population locale.

le-tourisme.jpg

Quel est le principe et fonctionnement du tourisme participatif ?

En principe, le tourisme participatif a une autre vision pour l’entretien de la relation résident/touriste. La notion de participation désigne des actions de la population locale, de la destination touristique, à se tourner de plus en plus et à s’intéresser d’une autre manière à la présence des visiteurs, en les accueillant comme étant des familles, comme des proches sans trop se pencher aux aspects commerciaux, mais plutôt aux aspects relationnels et humains.

le-tourisme-participatif.jpg

Tandis que les visiteurs sont appelés à apporter un plus pour la population en général au lieu de fructifier exclusivement les professionnels du tourisme comme les hôtels et restaurants de marque.

Le tourisme participatif permet-il de réinventer le sens de l’hospitalité ?  

Les visiteurs sont invités à participer au quotidien des résidents qui font preuve d’un accueil chaleureux et « familial ». En bref, le tourisme participatif fonctionne en créant un véritable  lien social entre deux parties de différentes positions « résident et visiteur » qui n’ont pas naturellement un lien de parenté ni une relation quelconque auparavant.      

Le tourisme participatif a une vocation à mettre en valeur le territoire de destination où les habitants montrent un enthousiasme vis-à-vis des « touristes » leur mettant à l’aise et se sentir comme chez eux. Les visiteurs, de leur côté, doivent être authentiques et francs en prouvant la volonté de tisser de liens entre visiteurs et résidents et fournissant des  informations qui les intéressent sans qu’il y ait exploitation abusive des offres locales. Possiblement, des associations de voyages peuvent s’ériger en tant qu’organisme intermédiaire entre la population et les touristes participatifs, mais l’objectif doit être différent des agences de voyage professionnels. L’essentiel est de tisser sinon de retrouver le sens de l’hospitalité originelle.